Sérénades d'été

074.tif
B.png
Bertrand Cuiller, clavecin
Si le concerto pour violon auquel Torelli, Vivaldi et Corelli ont donné ses lettres de noblesse, est né en Italie, le concerto pour clavier est apparu en Allemagne dès le début du 18ème siècle.
Johann Sebastian BACH y a ouvert de nouvelles perspectives pour le clavecin, ainsi que pour tous les instruments de l’orchestre avec les fameux Concertos Brandebourgeois où l’on reconnait le trio soliste du 5ème en Ré Majeur.

Le clavecin, instrument principal de ce programme, est rejoint par les cordes et la flûte dans une féérie de mouvements graves ou jubilatoires, sombres ou rayonnants, sommets de l’écriture pour clavier de l’époque baroque avant les pages pour piano et orchestre que Mozart nous aura offertes un demi-siècle plus tard.

DISTRIBUTION

Bertrand CUILLER, clavecin

Jocelyn DAUBIGNEY, flûte

Daniel CUILLER, violon

violon

alto

violoncelle

contrebasse

LE CLAVECIN DE J.S. BACH

JOHANN SEBASTIAN BACH (1685 - 1750)    

Suite en si mineur BWV 1067
Concerto pour clavecin en la Majeur BWV 1055
Extraits du "Clavier bien tempéré"
Concerto Brandebourgeois n°5  ré majeur BWV 1050